Dans ce quinzième épisode nous examinons le mythe de la fin du travail. On a régulièrement prophétisé que les avancées technologiques sonneraient le glas du travail et des emplois. Nous examinons la question avec une perspective historique avant d’expliquer en quoi le travail se situe au fondement des sociétés libérales et pourquoi il est moralement désirable. Nous mettons finalement en évidence les défis du numérique et de l’intelligence artificielle auxquels devront faire face nos sociétés.

Plan

La fin du travail, une idée vieille comme le monde

Le travail est infini : la destruction créatrice

Le travail comme fondement des sociétés libérales

L’IA sonne-t-elle le glas de la destruction créatrice ?

Résumé

Pistes de lecture

CommunLe travail est l’avenir de l’homme – Nicolas Bouzou
DiegoLe nouveau désordre numérique – Olivier Babeau
NicolasCapitalisme, socialisme et démocratie – Joseph Schumpeter
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Newsletter de Liber-thé

Des articles, des études, toute l'actualité libérale dans notre newsletter.
Je m'inscris
close-link